Tout comme la définition des sans-abri, leur dénombrement est également compliqué. La difficulté de leur définition est un premier obstacle, et produire des statistiques précises nécessiterait un dispositif permanent coûteux. La question du nombre de sans-abri est pourtant régulièrement posée par les médias, l'opinion publique et les décideurs politiques.

Pourquoi compter?

Si les autorités sont demandeuses de statistiques leur offrant une vision globale de la "demande", les services d'aides aux sans-abri se montrent parfois réticents face à ces exercices comptables. Il demeure cependant important de pouvoir produire une estimation du nombre de sans-abri dans une commune, une métropole, une région, un pays. Une telle démarche permet tout
d'abord de mettre fin aux fantasmes autour du nombre de sans-abri. Ce sont ensuite des données qui permettent d'adapter les stratégies politiques publiques d'aide aux personnes. Disposer d'une estimation du nombre de sans-abri en RBC s'avère également utile pour la pratique des professionnels des services concernés. Les statistiques obtenues par la Strada ne constituent cependant qu'un outil parmi d'autres pour mieux saisir la réalité d'une population hétérogène.

Qui compter?

C'est la première question que la Strada s'est posée pour réaliser ce type de recensement. Il convenait de prendre en compte les sans-abri visibles dans l'espace public, ceux qui se trouvaient dans les centres d'hébergement d'urgence, les maisons d'accueil et dans les institutions (hôpitaux, prisons, hospices, services de santé mentale, etc) pour offrir une photographie instantanée la proche possible de la réalité.


Comment compter?

Bien qu'il existe différentes manières de compter le nombre de sans-abri, aucune méthode ne parvient jamais à produire une image exhaustive de la réalité. Il faut donc être vigilant et conscient des limites de chacune dans l'analyse des résultats. Il faut
également tenir compte du temps considéré : est-ce que l'on mesure des stocks (un nombre d'individus à une date donnée) ou des flux (leur passage par les services tout au long de l'année) ?
A Bruxelles, une première tentative d'évaluation du nombre de sans-abri avait été proposée en 2000 dans le rapport du sociologue  Andréa Rea et alii intitulé "La problématique des personnes sans abri en Région de Bruxelles-Capitale". La définition du sans-abri retenue était la suivante : "est sans abri toute personne qui est incapable d'accéder à et de maintenir un abri personnel adéquat
par ses propres moyens ou toute personne qui est incapable de se maintenir dans un logement personnel malgré l'aide de services sociaux". Sur cette base, un premier chiffre de 1200 sans-abri avait, à l'époque, été avancé.
Le Centre d'appui au secteur bruxellois d'aide aux sans-abri a, par la suite, effectué trois dénombrements des personnes sans-abri, aux mois de novembre 2008, 2010 et 2014. Ces trois exercices se sont appuyés sur la typologie de classification ETHOS de l'exclusion liée au logemen (European Typology on Homelessness and housing exclusion) de la FEANTSA (Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri). Cette typologie tente de dépasser les définitions étatiques pour classer les personnes en fonction de leurs situations de vie : être sans-abri, être sans logement, être en logement précaire, être en logement inadéquat. Ces dénombrements ont été réalisés sur une heure de temps (de 23h à minuit) sur le territoire des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale : rue, services d'hébergement d'urgence, maisons d'accueil, services d'hébergement non agréés, squats et occupations négociées. Les données des structures accueillant les primo-arrivants et les demandeurs d'asile n'ont jamais été prises en considération.

Pour 2010, le graphique suivant synthétise les résultats du dénombrement des sans-abri en Région bruxelloise dans la nuit du 08/11/2010: à rajouter

Pour 2014, le PDF suivant présente une synthèse des principaux résultats: à rajouter

Un rapport a été rédigé suite à ce dernier denombrement, présentant la méthode utilisée par La Strada et détaillant les résultats: "Troisième dénombrement des personnes sans abri, sans logement et en logement inadéquat en Région de Bruxelles-Capitale. Le 6 novembre 2014" : à à rajouter 

 Pour l'heure, il n'existe malheureusement de recensement des sans-abri à l'échelle de la Belgique.

EN SAVOIR PLUS: